Face-à-face

Mon cœur se démembre de ses tensions
Une lueur harmonieuse qui naît
Oserai-je y croire une seconde fois?
Je doute de ce qui en reviendra

                                                                    Sache qu’il n’y a guère autre solution
                                                                      N’essaie pas de repousser ce qui devient
                                                                     Ce serait brusquement t'éloigner de toi
                                                                        Un risque qui ne peut pas t’amener plus bas

 Je crains de si intensément souffrir
De m’engouffrer dans des puits de verre
De ne plus trouver cet air pour respirer
De me retrouver tragiquement perdue

                                                                         Tes peurs t’empêchent de la vie te réjouir
                                                                        Les coups durs ne t’amèneront pas sous terre
                                                                        Apprends un peu avec elle te réconcilier
                                                                        J’appréhende que tu n’en seras guère déçue

J’aimerais détenir cet élan de confiance
Tous mes espoirs se sont toutefois évaporés
Je me sens si atrocement incomprise
Je ne sais même plus comment me lire

                                                                         Peut-être est-ce dû à cette subtile méfiance
                                                                        Que tu t’accordes à toi-même sans pitié
                                                                            À chaque jour tu te méprises
                                                                            Injustement tu as appris à te punir

Est-ce si injuste de parfois s’oublier?
Une illusion de toujours vouloir le paradis
Il se trouve en un ailleurs que je connais point
Je réclame un désir de m’envoler loin d’ici

                                                                            Je crois plutôt que tu as cessé de t’apprécier
                                                                            Que tu as également fait un x sur tes envies
                                                                            Arrête de penser que tu ne vaux rien
                                                                            Tu as tant à offrir encore à cette vie

Je ne sais plus comment sourire
Une épine à mon cœur fragile
Qui me pousse à vouloir mourir
Un regard sombre sur ce qui est

                                                                            Je voudrais tellement aider ton âme à guérir
                                                                               Être une charmante magicienne agile
                                                                            Qui de ses pouvoirs t’empêcherait de fléchir
                                                                            Rendant ainsi tous les maux en toi muets

Une atroce et pénible vision de se voir dépérir
Une folie de parcourir ces malencontreux dédales
Seule encore je me retrouverai un jour
Tu ne pourras pas veiller sur moi éternellement

                                                                                        Je tenterai du mieux que je le peux de te chérir
                                                                                        Je te suivrai dans ces endroits obscurs où règne le mal
                                                                                        Je te promets de ne pas t’abandonner sans retour
                                                                                        Je ne veux pas te savoir isolée dans ces sentiers géants

Mon esprit s’embrouille d’entendre tes mots
Il pleure d’avoir quelqu’un si présent pour soi
Je te remercie de m’accorder cet illustre temps
La noirceur m’aurait déjà avalée si tu n’avais pas été là

                                                                                        Je sais que ta force ne fait pas défaut
                                                                                        Croire en un bon avenir est ton choix
                                                                                        Malgré tes craintes tu continues maintenant
                                                                                        Et tu sais que je serai là pour toi où que tu iras


Face-à-face © Voiceofcloud (2001-2005) Tous droits réservés.