Absence

Ces silences que tu m'écris
Ces plaintes subtiles et sans bruit
Ces reproches de mon absence

Je te les renvoie volontiers
Je n'y aurais rien vu avant
Je me serais tue avant
Maintenant, j'ai peur de ce vide
Et mon coeur ne veut plus en souffrir

Quelque part dans ma tête
Dans mon présent tu n'es plus
Quelque part un ancien sourire

Un paquet de souvenirs
Soudain s'éclate contre ma mémoire
Tu es encore, mais tu ne seras plus
Du moins de cette façon
Qui me fait tant souffrir
 

Absence © Imagora (2001-2005) Tous droits réservés.